En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   Les vents et les vagues sont toujours du côté des navigateurs habiles.   Edward Gibbon, 1788.
 
Vous êtes ici :   Accueil » FAQ
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Calendrier

Recherche

Recherche

A propos de nous...

Spécial !

Le 4 novembre 2014, 
notre Club a fêté
ses soixante ans. wink

27560.jpg

Formations

Visites

 884961 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Photos

FAQ

Déplier Fermer  Matériel

P1.jpg

Entretenir et nettoyer  la lentille frontale de sa caméra est une étape essentielle pour maximiser les chances d’obtenir des images de qualité. Mais mal le faire, peut d’une part vous faire perdre du temps pour un résultat pas terrible, et d’autre part, causer des dommages irréversibles à l’objectif.

Lorsque vous filmez, différents éléments peuvent se coller à votre objectif : poussières, grains de sable, des substances huileuses (par exemple le sébum que vous produisez et que vous laissez sous forme de traces de doigts), de la boue, des minéraux laissés par des gouttes de pluie évaporées. Et bien d’autres choses.

On pourrait être tenté comme pour une paire de lunettes, de simplement utiliser un chiffon spécial lunettes et l’appliquer directement ou lorsque l’on en a pas, d’utiliser son t-shirt si doux et si agréable à porter.

Mais vous l’avez sans doute remarqué, à la longue, il se crée des micros rayures dans le verre. Et toutes ces rayures parasitent les rayons lumineux qui doit à l’origine traverser un verre complètement lisse et sans aspérités.

Bon, votre cerveau est suffisamment évolué (je l’espère pour vous!) pour ne pas faire attention à ces « artefacts lumineux » et se concentrer uniquement sur ce que vous voulez regarder.

Mais pour le capteur de votre caméra, c’est une toute autre histoire. Lui, ne sait pas différencier si la lumière captée est voulue ou non désirée. Donc si l’objectif de la caméra est parsemé de défauts, votre image comportera des halos de lumière ou des taches qui nuiront à la qualité de votre image.

Voilà pourquoi il existe différentes méthodes pour nettoyer efficacement la lentille frontale de son objectif tout en limitant le risque de l’abîmer :

Ne pas nettoyer

Il écrit un article sur comment bien nettoyer son objectif et la première chose qu’il nous dit est de ne pas le faire !? Ça ne tourne pas rond chez lui !

P2.jpg

Quelques grains de poussière ne font pas de mal!

Rassurez-vous ! Je n’ai pas un trouble de personnalité… (enfin je pense ;). Mais je vous le conseille: ne soyez pas un fanatique du nettoyage.

  • Car si vous placez le cache de protection de l’objectif le plus souvent possible, vous n’aurez normalement pas souvent la nécessité de le nettoyer.
  • Nettoyer son objectif de manière la plus douce possible l’altère quand même un minimum. Ce n’est certes pas visible à l’œil nu, mais à la longue, il y un risque d’altérer durablement la qualité de l’image.
  • Souvent, laisser quelques grains de poussière sur la lentille frontale n’a quasiment aucun effet perceptible sur l’image enregistrée. De toutes les façons, sauf si vous êtes dans une chambre stérile, l’air ambiant dépose toujours de fines particules sur le verre (bactéries, peau morte, poussière etc…). Personnellement, ça ne m’a encore jamais gêné.

Même si vous veillez un maximum à ne pas salir votre objectif, il arrivera un jour où une tache nuira à la qualité de vos vidéos. Dans ce cas, le nettoyage est inévitable.

Et pour être le plus efficace, la logique veut que ce nettoyage se fasse avec des mains propres, l’objectif vers le bas, et dans un environnement le moins poussiéreux possible. Une pièce fermée sans courants d’air est idéal. Évitez aussi d’allumer un ventilateur ou une clim à proximité, au risque de brasser l’air et de remuer la poussière au sol. Faites-moi confiance, le nettoyage est assez rapide et vous n’aurez pas chaud très longtemps ;).



La méthode « à l’ancienne »

Cette méthode nécessite plusieurs étapes et différents matériels :

  1. Une poire soufflante : Elle permet de débarrasser l’objectif des plus grosses poussières. Car frotter directement le verre en présence de grains de poussière risque de le rayer. Utiliser une bombe d’air comprimé semble attirant mais est déconseillé. Car elle peut contenir des produits chimiques qui risquent d’abimer la lentille. De plus, l’air qui y sort est froid, ce qui risque de provoquer de la condensation à l’arrière de la lentille frontale. Évitez aussi de souffler avec votre bouche, vous risquez de postillonner et salir en plus le verre.
  2. Un pinceau à poil très souples : pour décoller les poussières les plus fines. Le nettoyage doit être très doux sans pression excessive
  3. Du produit nettoyant « spécial objectif » (ou de l’eau distillée, moins chère) et un chiffon très fin « spécial objectif » (ce que certains appellent la finette) : pour éliminer les substances collantes comme des traces de doigts, des résidus d’eau de pluie/mer séchée, il faut imbiber une lingette de coton « spécial objectif » avec de l’eau distillée et tamponner la zone concernée pour diluer les tâches. Dès que les tâches disparaissent, il faut utiliser une autre lingette propre et humidifiée avec l’eau distillée pour éliminer les derniers restes.

Attention! N’utilisez pas de chiffons pour lunettes qui ne sont pas adaptés pour les verres d’objectifs, ni de l’eau du robinet qui contiennent des microcristaux de minéraux.

  1. Nettoyer la partie interne du cache de protection avec la poire soufflante puis le clipser sur l’objectif.

Voici l’adresse d’une vidéo qui résume bien toutes ces étapes :

https://www.youtube.com/watch?v=x2_uan4kybc

La méthode épurée : le Lenspen

Traduit littéralement par ‘’Stylo pour objectif’’ c’est un outil qui a réellement la forme d’un stylo. Il est voir même plus compact selon les modèles et ne coûte qu’une dizaine d’euros!

Il est composé de 2 parties :

  • Un côté avec un pinceau souple rétractable pour ne pas le salir rapidement.
  • Un côté avec une sorte de pastille concave saupoudrée de poudre de carbone, le tout fermé par un bouchon.

P3.jpg

Compact et pratique!

Ce produit m’a tout de suite attiré car il correspondait à un grand principe que j’essaie d’appliquer dans mon quotidien : être aussi efficace avec moins de matériel !

Au départ septique, je ne pensais pas qu’il allait à lui seul remplacer tout le matériel relativement encombrant évoqué dans le chapitre précédent. J’ai donc recueilli plusieurs avis sur internet et c’était sans appel : ça marche et ceux qui l’utilisent avec un recul de 4 ans n’ont eu aucuns soucis pour le moment.

Comme par hasard, ça a aussi marché pour moi : l’essayer c’est l’adopter ! Bien sûr, ça ne permet pas de nettoyer les coulures ou des grosses souillures comme des gouttes de miel ou de la boue. Mais personnellement, je n’utilise pas mon objectif comme sous-plat et je n’ai pas encore filmé allongé dans une mare de boue.

Voici donc comment l’utiliser :
 

  1. Faire sortir les poils du pinceau et débarrasser l’objectif des plus grosses poussières. Il supprime aussi l’étape de la soufflette
  2. Enlever le bouchon et appliquer la pastille contre le verre et réaliser des mouvements circulaires sans pression excessive. Le carbone, moins dure que le verre, ne le raye pas et absorbe les corps gras (traces de doigts). Et pour ce qui est des tâches persistantes ou des dépôts minéraux, pas besoin d’eau distillée mais simplement de créer de la buée avec sa bouche et d’utiliser la pastille avant que les gouttelettes d’eau ne s’évaporent.
  3. Quand il n’y a plus de tâches, replacer le bouchon du lenspen. Il joue le rôle de réservoir car il contient au fond, un stock de poudre de carbone.
  4. Appliquer à nouveau un coup de pinceau pour éliminer les excès de poudre sur le verre, et l’appliquer aussi sur la face interne du cache de protection.

Et voilà, l’objectif est à nouveau bien propre !

L’utilisation de la méthode  à l’ancienne ou du lenspen s’applique aussi sur le filtre de protection

  • Où se procurer un Lenspen ? Dans tous bons magasins de photographie et de matériel vidéo.

Cet article est extrait du site Montage Vidéo facile de Kenan Chenai - 2015 - Site fermé


Date de création :17/03/2019 @ 17:54

Vous êtes ici :   Accueil » FAQ
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 22 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
48 Abonnés