Texte à méditer :   L'amitié est comme une terre où l'on sème.   Diogène Laërce, Phil. III., X.
blog.gifBlog - Histoire

[]
Nombre de membres 16 membres
Connectés : ( personne )
 

Rubriques

FermerConcours & Challenges

FermerHistoire

FermerMatériel

FermerVie du club


Derniers billets

Derniers commentaires

Histoire

Petite histoire du vidéaste amateur  -  par Weikmans

     Mon premier caméscope, je l’ai tenu en mains il y a fort peu de temps et, après quelques explications, son usage est devenu presqu’un jeu d’enfant ; en était-il autrement aux débuts ?

     Un caméscope actuel est très léger et très maniable, alors que les premiers, relativement pesants, contenus dans un boîtier métallique étaient non seulement encombrants mais aussi, requéraient moult manipulations de réglages… alors que le caméscope moderne, a un stabilisateur d’image, une mémoire, permet l’ajout d’accessoires tels que d’autres objectifs, de filtres, etc., il a des fonctionnalités automatiques et d’autres que l’on peut sélectionner… mais voyons plutôt les débuts :

     Les débuts du cinéma amateur datent de 1922 : l’invention du 9,5mm suivie par l’apparition de la caméra ‘’Pathé Baby’’ l’année suivante, permet l’avènement de caméras très compactes et faciles à charger.

     En 1932, Kodak lance le 8mm, un format encore plus réduit mais dont la petite taille nuit à la qualité de l’image.

     En 1965, l’invention du super-8 permet d’agrandir l’image et de faciliter le chargement du film. C’est dans les années 1970 qu’il est devenu possible d’enregistrer le son simultanément à l’image sur une pellicule comportant une piste magnétique. Qu’est-ce à dire ? Eh bien, qu’auparavant, les films familiaux et autres étaient muets et qu’il fallait s’en contenter ainsi.

     La caméra vidéo (vidéo = je vois et j’entends) permettant d’enregistrer les images et le son de manière synchrone sur bande magnétique a d’abord été utilisée uniquement par les professionnels de la télévision. Il faut attendre 1985 pour que le prix de ce matériel vidéo devienne accessible au grand public et que les caméras de ce type et les magnétoscopes remplacent les caméras super-8 et les projecteurs.

     Aujourd’hui, alors que l’usage familial de la vidéo s’est généralisé, les professionnels du cinéma utilisent pratiquement toujours des caméras film.

     Au fait, la dénomination Caméra est le terme anglais (et italien) pour tout appareil capable de capter une image, qu’elle soit statique ou mouvante et malheureusement, en France en 1896, on a adopté ce terme pour désigner le cinématographe.

     Le saviez-vous ? C’est en 1927 que sort le premier film parlant : « Le Chanteur de Jazz ». C’est un film musical américain d’Alan Crosland d’une durée d’une heure trente (soit la durée moyenne d’un film moderne). Ce film est communément considéré comme le premier film parlant ; plusieurs scènes chantées et quelques dialogues étaient insérés au milieu de scènes muettes (qui restent cependant les plus nombreuses.)

Publié le 07/07/2012 @ 11:41  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
11-2018 Décembre 2018 01-2019
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            


^ Haut ^