Texte à méditer :   Dans un voyage, le plus long est de franchir le seuil.   Varron, 60.
Recherche




A propos de nous...

Fermer Contacts

Fermer Le Club

Fermer Les présidences

Fermer Nos membres

Fermer Statuts

Spécial !

Le 4 novembre 2014, 
notre Club a fêté
ses soixante ans. wink

27560.jpg

Formations

Fermer Analyse d'un film

Fermer Filmer mieux

Fermer Cadrage

Fermer Montage

Fermer Glossaire

Fermer Les Genres de Films

Fermer Les supports d'enregistrement

Fermer Jouer avec le Temps

Fermer Les transitions

Fermer Perfectionnement

Fermer Réussir ses images

Fermer Un Film

Les supports d'enregistrement - Les différents supports d'enregistrement

Remarque liminaire: cet article est en cours de développement mais vous pouvez déjà y trouver les sujets abordés ; des textes plus descriptifs vont suivre.

Dans cet article, on énumère non seulement en les décrivant les différents supports d'enregistrement mais on retrace également brièvement l'historique de leur apparition. On s'étonnera peut-être du fait que l'on parle beaucoup du support de la bande magnétique or il se fait que contrairement aux apparences - on utilise semble-t-il majoritairement des supports durs tels que disques extérieurs, clés USB et carte mémoire - l'utilisation de ce support reste encore dans tous les domaines cinématographiques, celui qui prédomine; d'ailleurs, en production, les films sont encore enregistrés sur bande magnétique de 35 mm!.

Quels supports?

  • Bande magnétique
  • CD, DVD
  • Disque dur
  • Mémoire statique (= carte mémoire)

Composite PAL

  • Compression analogique
  • Total: 625 lignes, utiles: 576 lignes.
  • 50 trames/sec (=25 images/sec)

 

Composite_PAL.jpg

Composante

  • RVB: comprend les trois canaux couleur primaires: bande passante/taille fichiers importants.
  • Y = luminance, U = bleu-Y, V = rouge-Y: plus compact.
  • YC (S-Vidéo): faible résolution couleur.

Vidéo: enregistrement

  • Premiers essais: la BBC.
  • LVR (Longitudinal video recording)
    - durée d'enregistrement maximale de 15'
    - bobines de 50 cm
    - enregistrement longitudinal
    - très grande vitesse de défilement (20 m/s)

Vidéo: enregistrement hélicoïdal

Video_enregistrement_helicoidal.gif

Magnétoscope Quadruplex

Magnetoscope_quadruplex.png

Bandes 2 pouces: montage

  • Dépôt d'un liquide volatile contenant des particules magnétique.
  • Visualisation des pistes avec un microscope.
  • Repérage en cours de synchronisation.
  • Coupure en biais de la bande (précision de 0,12 mm sinon décrochage de l'image.
  • Assemblage de la bande coupée avec du tape.

VHS, Betamax, V2000

  • V2000: Philips (1979)
  • Betamax: Sony (1975)
  • VHS: Matsushita (1976)
    - qualité moins bonne (240 lignes);
    - durée d'enregistrement plus longue;
    - qualité des générations suivantes nettement améliorée.
  • Super VHS (400 lignes): enregistrement séparé luminance et son.

DV - DVCam

  • Lancé en 1996 par le consortium Matsushita, Sony, Thomson et Philips;
  • Premier format d'enregistrement vidéo numérique grand public;
  • Compression d'un facteur 5 (Jpeg, 25 Mb/s);
  • Compression intra, 4.2.0;
  • 720 x 576 pixel;
  • DVCam = DV mais vitesse 30% plus élevée;
  • Digital 8 = DV sur cassette Hi8.

​CD et DVD

  • Compact et bon marché;
  • Lecture par réflexion d'un faisceau laser;
  • CD: 44,1 kHz, 650 ou 700 GB;
  • DVD: 4,7 GB, 720 x 576 pixels, codage mpeg2 (max 10 Mb/sec);
  • Algorithme de correction d'erreurs;
  • Deux modes possibles.

CD-DVD -->CD-DVD.png 

CD-R / DVD-R -->CD-R_DVD-R.png

CD-DVD: deux modes

  1. Compatible avec les lecteurs de CD et DVD de salon:
    - nécessite une étape d' "authoring" lors de la création;
    - utilise un algorithme de correction d'erreur.
  2. Mode fichiers:
    - les CD+R et DVD+R sont les mieux adaptés;
    - pas de correction d'erreur.

Disques durs

  • Eviter les chocs;
  • Ne pas ouvrir le disque (poussières!!!);
  • Risque de condensation par température basse;
  • Faible coût.

Disque_dur.png

Mémoires statiques

  • Fiables, rapides et peu coûteuses;
  • Eviter les cartes "no-name";
  • Une défaillance est possible à tout moment.

​-- ! -- Ce support ne convient pas pour de l'archivage. Son usage doit être limité à du transfert de fichiers ou du stockage temporaire (prise de vue). Pratiques sur les caméscopes actuels avec une grande capacité d'enregistrement ainsi que par le transfert des enregistrements sur disque dur via un lecteur de carte intégré ou non au support destinataire.

Bandes magnétiques: composition

  • Supports:
    - acétate de cellulose (années 60 et avant);
    - polyester.
  • "pigment" magnétique:
    - oxyde de fer, dioxyde de chrome;
    - poudre métallique.

Constitution d'une bande magnétique:

Bande_magnetique_constitution.jpg

  • Couche magnétique: élément magnétisable (40%), liant (40%), pores minuscules (20%) ; l'épaisseur de la couche magnétique diminue avec la densité d'enregistrement (diminution de la longueur d'onde);
  • Support: polymère polyester;
  • Couche dorsale: facilite l'enroulement, élimine les charges statiques.

Evolution des bandes magnétiques:

Evolution_des_bandes_magnetiques.jpg

Cet article a été réalisé sur base des informations transmises par Michel Pirlot, professeur à la Haute Ecole Libre de Bruxelles.


Date de création : 31/05/2014 @ 15:33
Dernière modification : 07/11/2014 @ 11:00
Catégorie : Les supports d'enregistrement
Page lue 1512 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
34 Abonnés
Webmaster - Infos
^ Haut ^