Texte à méditer :   Rien n'est particulièrement difficile si on le subdivise en petites tâches.   Henry Ford
Recherche




A propos de nous...

Fermer Contacts

Fermer Le Club

Fermer Les présidences

Fermer Nos membres

Fermer Statuts

Spécial !

Le 4 novembre 2014, 
notre Club a fêté
ses soixante ans. wink

27560.jpg

Formations

Fermer Analyse d'un film

Fermer Filmer mieux

Fermer Cadrage

Fermer Montage

Fermer Glossaire

Fermer Les Genres de Films

Fermer Les supports d'enregistrement

Fermer Jouer avec le Temps

Fermer Les transitions

Fermer Perfectionnement

Fermer Réussir ses images

Fermer Un Film

Les Genres de Films - L'Animation

 

  Description

L'animation d'image consiste à donner l'illusion d'un mouvement à l'aide d'une suite d'images. Pour le vidéaste, l'exercice n'est pas simple, mais un certain nombre de logiciels dont une liste non exaustive figure dans cet article offrent de grandes possibilités d'action et d'aide en ligne.

Quelles que soient les techniques utilisées, le principe est toujours le même: le mouvement est décomposé en une succession d'images fixes dont la vision à une fréquence donnée donne l'illusion du mouvement continu. Deux aspects sont importants:

  • Image par image: il faut représenter chacune des phases du mouvement réalisées et enregistrées image par image, quel que soit le système de représentation choisi, quel que soit le moyen d'acquisition employé, quel que soit enfin le procédé de restitution visuelle de l'animation.
     
  • Fréquence de restitution: les images sont restituées à une fréquence régulière suffisante pour que le cerveau et l'inertie des phénomènes entrant dans la vision, dont la persistance rétinienne (voir l'explication en bas de l'article), jouent leurs rôles dans l'illusion. En cinéma, la fréquence minimale était établie à 12 images par seconde. Mais pour éviter un papillonnement désagréable, la fréquence de 16 images par seconde s'imposa comme un minimum.

 Cette animation ci-contre, s'effectue à 10 images seconde, l'illusion du mouvement est possible.

 Par contre, cet autre animation s'effectue à 2 images par seconde, à cette vitesse, chaque image est perçue individuellement, l'illusion du mouvement n'est pas rendue.  Le bon exemple d'animation minimum (12 images/seconde), est l'animation du cheval en en-tête de cet article.

 

Les fréquences standard sont de 24 (Cinéma), 25 (Pal) ou 30 (NTSC) images par seconde mais selon les types de mouvements à représenter, on peut être amené à atteindre plus de 100 images par seconde en animation numérique. Néanmoins l'effet stroboscopique (exemple des roues qui semblent tourner en sens inverse) ne peut être évité : il est diminué par des effets spéciaux de flou dont le filage.

Pour des formes simples, 2 images par seconde n'est évidemment pas suffisant pour une animation fluide mais une telle fréquence, voulue pour des effets artistiques, peut être considérée comme de l'animation, compte tenu du contexte général de l'oeuvre.

Pour économiser des images, il est possible de dupliquer chaque image. La saccade sera perceptible ou non selon le contenu de l'image, la différence entre deux images qui se suivent. Un exemple, notre cheval en en-tête de cet article peut "courir" de la même manière dans un paysage changeant, il suffit tout simplement de le calquer sur une seconde bande vidéo dont le paysage est changeant.

En infographie, l'animation est la partie du processus de création graphique qui consiste à faire se mouvoir les différents objets créés lors de l'étape de la modélisation en 3D ou bien du dessin en animation classique.

Le "Film d'animation" est donc une technique élaborée à partir d'images créées par ordinateur qui sont "montées" dans une suite logique permettant une impression d'activité et de mouvement.

Les logiciels d'animation (liste recopiée de Wikipedia; Les liens sont dynamiques!):

  • Adobe Flash anciennement Macromedia flash. Logiciel de 2D, de très bonne qualité, pouvant aller jusqu'à des animations très poussées.
  • Anime Studio (anciennement Moho) Logiciel, au prix abordable pour le grand public, spécialisé en animation 2D incluant quelques fonctionnalités 3D.
  • Beneton Movie GIF Logiciel complètement gratuit d'animation GIF.
  • Blender Logiciel libre d'animation 3D, de rendu, de compositing.
  • Gimp Logiciel libre de dessin permettant de créer des animations.
  • CTP Pro Logiciel d'animation traditionnelle 2D surtout utilisé pour tester l'animation.
  • Ktoon (en) Logiciel libre d'animation sous linux.
  • Media PEGS du studio d'animation Pixibox a été, vers la fin des années 1990 un logiciel professionnel d'animation 2D et de colorisation comptant parmi les plus répandus au sein de nombreux studios internationaux.
  • Packshot''Creator'' Logiciel de capture et de gestion d'images et d'animations 3D en temps réel.
  • Pencil logiciel libre d'animation 2D (vectorielle/bitmap).
  • Swift 3D Logiciel de 3D particulièrement.
  • Synfig Logiciel libre d'animation vectorielle 2D.
  • Stop Motion Logiciel d'animation utilisé avec une caméra
  • ToonBoom Logiciel spécialiste en animation 2D utilisé par Warner Bros et Disney.
  • Toonz utilisé par les Studio Ghibli.
  • TVPaint Animation - Logiciel d'animation bitmap présentant la majorité des techniques d'animation traditionnelle.
  • iStopMotion Logiciel sur MacOSX, capture et traitement d'images en stop motion.
  • ToonLoop Logiciel libre d'animation en direct
  • Daz Studio 3

Remarque: La persistance rétinienne est la capacité ou défaut de l'œil à conserver une image vue superposée aux images que l'on est en train de voir. Elle est plus forte et plus longue si l'image observée est lumineuse. Ceci est dû en partie au temps de traitement biochimique du signal optique. On distingue deux types de persistance rétinienne :

  • La persistance positive, qui dure peu de temps, environ 50 millisecondes ; la couleur de l'image persiste, paupières fermées.
  • La persistance négative, qui dure plus longtemps. Elle est due à une exposition prolongée à une forte intensité lumineuse qui a détérioré les bâtonnets. On garde ensuite imprimée une trace sombre de l'image dans la vision durant plusieurs secondes (exemple : la trace du soleil après avoir fermé les yeux).

Date de création : 26/01/2013 @ 13:25
Dernière modification : 29/01/2013 @ 10:32
Catégorie : Les Genres de Films
Page lue 2214 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°1 

par Alain le 28/01/2013 @ 12:49

Bonjour,

cet article est très intéressant pour les amateurs d'animation qui voudraient s'initier dans cette spécialité.

Je recommande le logiciel Anime studio qui permet de créer des personnages exclusifs et de les animer. Cette spécialité ne dispense pas la création d'un scénario , ni des perspectives que l'on trouve dans les videogrammes .

Je conseille aussi de mixer le virtuel au réel ; cela crée de très forte sensation!!!!!

Bon courage....


Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
34 Abonnés
Webmaster - Infos
^ Haut ^