Texte à méditer :   L'amitié est comme une terre où l'on sème.   Diogène Laërce, Phil. III., X.
Recherche




A propos de nous...

Fermer Contacts

Fermer Le Club

Fermer Les présidences

Fermer Nos membres

Fermer Statuts

Spécial !

Le 4 novembre 2014, 
notre Club a fêté
ses soixante ans. wink

27560.jpg

Formations

Fermer Analyse d'un film

Fermer Filmer mieux

Fermer Cadrage

Fermer Montage

Fermer Glossaire

Fermer Les Genres de Films

Fermer Les supports d'enregistrement

Fermer Jouer avec le Temps

Fermer Les transitions

Fermer Perfectionnement

Fermer Réussir ses images

Fermer Un Film

Un Film - Le Scénario

Introduction :

Écrire se justifie principalement pour trois raisons : préparer le tournage (dialogues, découpages…), montrer son projet (producteurs, techniciens, amis…), et progresser dans un projet.

Avant toute chose, les premiers conseils dans l'écriture de ses premiers films pourraient se résumer ainsi : faire court, faire simple, faire riche.

Pour la réalisation de son premier film, il est difficile de commencer par un long métrage. Mieux vaut se concentrer sur un court métrage de quelques minutes. Pour des durées plus longues, il faut savoir créer des atmosphères, des itinéraires, des personnages complexes qui vivent et évoluent au fil des séquences ; on travaillera les dialogues et l'univers des personnages. La durée moyenne d'un film est de 90 minutes, format que préfère la télévision.

Dans l'écriture cinématographique, il faut savoir rester simple ; la digression et l'excès de détails font perdre le fil de l'action.

Pour faire riche, il faut oser des partis pris très marqués, expérimenter, et utiliser ses moyens pour donner du sens. Il ne faut pas faire compliqué, mais original.

L'énorme avantage que nous avons en tant qu'amateur, c'est le temps, si précieux et si cher aux professionnels ; nous pouvons, avec nos moyens limités, tourner, monter et retourner un plan si celui-ci ne s'avère pas optimal.

La naissance d'un film :

Pour faire un film, il est nécessaire de se fixer un but et d'effectuer quelques réflexions préliminaires. Pour cela, il faut se poser ces quelques questions : quel est le public visé ? ; Quel est le sujet ? ; Quel est le message ? ; suis-je en mesure de le faire ?

La première question est essentielle. Il faut savoir quel public est visé pour adapter la trame du film, sa présentation, sa qualité ou encore son support d'enregistrement.

Le sujet du film détermine les limites du film. Il doit faire apparaître un fil conducteur et permettre d'éviter la digression.

Un film devra de préférence véhiculer un message, explicite ou implicite.

Est-on en mesure de faire ce film ? Il est parfois difficile de passer de l'idée à la réalisation, pour des problèmes techniques ou de temps par exemple. Il faut alors parfois repenser son film.

Les étapes de développement d'un sujet :

Le développement d'un sujet se décline en plusieurs étapes d'écriture codifiées : le synopsis, le scénario, la continuité dialoguée, le découpage technique, le story-board, le dépouillement... Ces étapes sont présentées ci-dessous dans l'ordre de leur création lors de l'écriture d'un film.

1. Le synopsis :

À partir d'une simple idée de départ, le scénariste imagine brièvement une histoire. C'est en quelques pages maximum le résumé de ce que sera le futur scénario, où l'histoire y est racontée chronologiquement tout en présentant les personnages. Il doit avant tout accrocher le lecteur.

2. Le traitement ou synopsis développé (facultatif):

C'est un synopsis étoffé, qui précise les personnages et la trame de l'action de façon structurée.

3. L'adaptation (uniquement pour un roman) :

Si l'histoire d'un film est tirée d'un roman, le scénario est nécessairement une adaptation, c'est-à-dire une interprétation. Il adoptera un certain point de vue, et dans le film, l'histoire sera présentée différemment qu'elle ne l'était racontée dans le livre.  À noter que contrairement au livre, le scénario est un outil qui n'arrivera jamais jusqu'au spectateur. 

4. Le séquencier :

Étape non systématique, le séquencier présente l'histoire segmentée en scènes. En s'aidant du synopsis, le scénariste compose des séquences, au sein desquelles il va développer des actions, créer des personnages, et inventer des lieux. Il suggère aussi l'enchaînement des moments que l'on a choisi de montrer avec un rythme et un ton particuliers. Il décrit l'action et ne comporte pas de dialogues.

Remarque : le travail du séquencier est parfois intégré à celui de la continuité (scénario).

5. Le scénario ou continuité :

Il raconte l'histoire en une suite de séquences. Il détaille la scène, le décor, l'effet (jour, nuit…), les actions des personnages, sans notations psychologiques ou sentimentales. La mise en page du scénario est très précisément codifiées (voir fiche modèle).

6. La continuité dialoguée ou scénario final :

C'est la même base que l'étape précédente, mais en y ajoutant les dialogues, écrits soit par un dialoguiste, soit par le scénariste ou le réalisateur.

On procède alors à des relectures, afin d'agencer au mieux les séquences du film, de ménager le suspense de donner du rythme, d’éviter les temps morts, ou tout simplement de faciliter la compréhension de l'histoire.

 


Date de création : 07/07/2012 @ 16:02
Dernière modification : 20/05/2013 @ 17:16
Catégorie : Un Film
Page lue 2491 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
34 Abonnés
Webmaster - Infos
^ Haut ^