En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   La terre nous fait attendre ses présents à chaque saison, mais on recueille à chaque instant les fruits de l'amitié.   Démophile, Sentences, VIe s. av. J.-C.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Les profondeurs de Champs
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Calendrier

Recherche

Recherche

A propos de nous...

Spécial !

Le 4 novembre 2014, 
notre Club a fêté
ses soixante ans. wink

27560.jpg

Formations

Visites

 459158 visiteurs

 29 visiteurs en ligne

Photos

Les profondeurs de Champs

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.royal-camera-club-wavre.be/data/fr-articles.xml

Les profondeurs de champ désignent les espaces de la scène suivant leur éloignement par rapport à la caméra (à ne pas confondre avec la profondeur de champ, qui correspond à la zone de netteté de l'image). Elles sont classées ci-dessous de la plus proche à la plus lointaine.

L' amorce :
C'est un élément très proche de la caméra servant de lien avec le 1er plan (l'amorce est alors souvent floue).

On peut tirer tout le parti d'un premier plan judicieusement placé: une corde, un verre d'eau, un revolver . . .

Le premier plan
C'est le champ principal.

Le second plan 
C'est le champ auxiliaire situé juste derrière le 1er plan.

L'arrière-plan :
C'est le champ le plus lointain.

Hiérarchisation des éléments.

Dans toute composition picturale, il y a forcément un élément principal, un motif dominant et des éléments secondaires dont on pourrait à la grande rigueur se passer, sans modifier la signification profonde de la scène. Les éléments secondaires sont soumis au motif principal, dont ils précisent la nature et renforcent l'impact. S'il s'agit d'un personnage en pied dans un environnement quelconque (pièce d'appartement, paysage, lieu public, etc.), on ne peut nier que cette silhouette humaine soit l'élément essentiel de l'image; les autres éléments jouent le rôle "accessoire" de décor, mais sans lequel on ne pourrait savoir que cette personne se trouve dans un appartement, à la campagne, dans la rue, etc.

Plus un élément principal est "pesant" (les guillemets signifiant que ce poids peut être psychologique), plus il doit être éloigné du centre du cadrage. De cette manière, l'équilibre se retrouve plus facilement en plaçant vers le point fort opposé un petit élément du décor, une simple valeur lumineuse, ou une tache de couleur vive, jouant à la fois le rôle de contrepoids visuel et de contrepoint subjectif.

Les minuscules personnages équilibrent parfaitement l'énorme masse des montagnes Photos Roger Violet

Le mot "arrière-plan" dit bien ce qu'il veut dire: il a moins d'importance dans l'image que les autres qui sont placés devant! Il ne doit pas trop attirer le regard au détriment du sujet principal. Exemple : un poteau indicateur.

Ce n'est pas une règle: il peut arriver que l'arrière-plan soit le motif principal (coucher de soleil, chaîne de montagnes).


Date de création : 07/07/2012 @ 14:50
Dernière modification : 21/01/2013 @ 10:35
Catégorie : Formations - Cadrage
Page lue 3913 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Les profondeurs de Champs
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 21 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
48 Abonnés